takataEntre 35 et 40 millions d’airbags de marque Takata équipant des véhicules en circulation aux Etats-Unis, seront rappelés pour révision, suite à une décision annoncée mercredi, par l’agence américaine de sécurité routière (NHTSA).

Présentant un défaut de fabrication, ces airbags fabriqués par l’équipementier japonais, ont déjà occasionné la mort de onze personnes dans des accidents de la circulation, dont dix victimes dans le pays de l’Oncle Sam.

 Il s’agit de l’opération de rappel la plus importante de l’histoire automobile des Etats-Unis. En effet, avec cette dernière annonce, le nombre de coussins de protection rappelés sur le territoire américain va plus que doubler.

Toutefois, aucune précision n’a été apportée sur le nombre de véhicules entrant dans cette nouvelle vague. A ce propos, il faut noter qu’une seule voiture peut être équipée d’un minimum de deux airbags. Néanmoins, sur la base des statistiques officielles, ce rappel pourrait concerner environ un quart du parc automobile des Etats-Unis.

La défectuosité des coussins Takata affecte une dizaine de constructeurs automobiles. Malgré plusieurs mois d’investigations, les autorités compétentes américaines n’ont pas réussi à déterminer l’origine du problème. Elles n’ont identifié que deux facteurs de risque pouvant donner lieu à la rupture des airbags, à savoir leur vétusté et une exposition prolongée à une forte humidité.

En novembre dernier, Takata avait été condamné par la justice américaine à s’acquitter d’une amende civile de 200 millions de dollars, dont 130 avec sursis et avait promis d’adopter diverses mesures dans l’objectif de changer ses pratiques.

 

Tags: , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 
*