sommet-uaLe Roi du Maroc Mohammed VI a fait parvenir dimanche, au président en exercice de l’Union Africaine (UA), le Tchadien Idriss Deby, un message dans lequel le souverain marocain exprime la volonté de son pays de réintégrer l’organisation panafricaine.

Dans ce message qui a été transmis par le président de la Chambre des représentants, Rachid Talbi Alami, le Roi du Maroc souligne que « cette décision de retour, réfléchie et longuement mûrie, émane de toutes les forces vives du Royaume».

Et le souverain du royaume chérifien d’ajouter que «par cet acte historique et responsable, le Maroc compte œuvrer, au sein de l’UA, en vue de transcender les divisions ».

Le Roi Mohammed VI est revenu sur les raisons ayant amené le Maroc à quitter l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA) à savoir l’admission de la soi-disant république sahraouie «RASD», rappelant qu’en réalité le Maroc «n’a jamais quitté l’Afrique», mais «il a seulement quitté une institution, en 1984, dans des circonstances toutes particulières» qui expliquent le «sentiment légitime que la reconnaissance d’un pseudo état était dure à accepter par le peuple marocain».

«Il est difficile d’admettre que le Royaume, Nation pérenne et ancestrale, soit comparé à une entité ne disposant d’aucun attribut de souveraineté, démunie de toute représentativité ou effectivité», souligne avec force le souverain, rappelant que «le peuple marocain, unanime, et l’ensemble de ses forces ont estimé inacceptable cette adhésion, par effraction et connivence, d’une entité non souveraine».

«Aujourd’hui, s’offre l’opportunité de le faire», ajoute le Roi Mohammed VI, exprimant sa conviction cette décision «trouvera dans cette noble assemblée, une écoute attentive et sereine».

S’adressant dans son message, à l’ensemble des chefs d’état et de gouvernements africains réunis dans la capitale du Rwanda, le souverain marocain suggère en outre, que «le temps est venu d’écarter les manipulations, le financement des séparatismes, de cesser d’entretenir, en Afrique, des conflits d’un autre âge, pour ne privilégier qu’un choix, celui du développement humain et durable, de la lutte contre la pauvreté et la malnutrition, de la promotion de la santé de nos peuples, de l’éducation de nos enfants, et de l’élévation du niveau de vie de tous ». « Cet impératif éthique, affirme-t-il, rejette et condamne les errements du passé

«Par ce retour, a-t-il conclu, le Maroc entend poursuivre son engagement au service de l’Afrique et renforcer son implication dans toutes les questions qui lui tiennent à cœur».

La décision du Maroc de réintégrer la grande famille de l’organisation régionale panafricaine a été depuis des années, vivement sollicitée par la majorité des pays membres de l’UA.

De l’avis des observateurs africains à Kigali, la décision du Roi du Maroc, est historique à plus d’un titre, en attendant que ses pairs africains lui renvoient l’assesseur en corrigeant l’erreur historique commise à l’endroit des Marocains et du Maroc en voulant l’amputant de son Sahara par l’admission de la fantomatique république sahraouie.

 

 

Tags: , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 
*