volkswagen-kdaL’agence fédérale allemande de l’automobile KBA a initié lundi le rappel de 630.000 véhicules diesel de marques Opel, Mercedes, Audi ou Porsche, qui  présenteraient des irrégularités révélées lors des enquêtes menées outre-rhin après le scandale des moteurs truqués.

Tout a commencé en septembre 2015, avec l’éclatement du scandale du «Dieselgate», dans le cadre duquel Volkswagen a équipé 11 millions de ses véhicules d’un logiciel pouvant modifier le niveau d’émissions polluantes. Ce qui a donné lieu à d’autres investigations au cours desquelles d’autres «irrégularités» ont été constatées dans les niveaux d’émission des véhicules diesel de plusieurs marques, à savoir Audi, Mercedes (groupe Daimler), Opel (groupe General Motors), Porsche et Volkswagen utilitaires.

Sur les véhicules remis en cause, le dispositif de filtration des émissions polluantes est automatiquement désactivé lorsque la température extérieure descend sous un certain niveau. Pourtant, selon les standards européens, cela n’est permis que dans le but d’éviter un accident ou  un dommage dû à un moteur. Tous les constructeurs automobiles concernés s’étaient donc engagés à mettre leurs véhicules aux normes.

Pour sa part, Volkswagen poursuit le rappel de ses véhicules pour leur modifier les véhicules disposant du logiciel illicite. Le groupe a d’ores et déjà révisé 2,4 millions de voitures sur le territoire allemand.

Il faut noter que cette opération a pris du retard suite à une divergence avec la KBA sur les solutions techniques à mettre en œuvre. Les rappels devraient donc se poursuivre jusqu’à l’année prochaine. Volkswagen aura à rectifier un total de 8,5 millions de véhicules rien que sur le continent européen.

 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 
*