joshua-wongSur demande du gouvernement chinois, la Thaïlande a refusé à l’activiste pro-démocratie hongkongais, Joshua Wong, l’accès à son territoire, suscitant l’ire des étudiants thaïlandais qui l’avaient invité à s’exprimer à l’occasion des cérémonies commémoratives du massacre de Thammasat survenu il y a quatre ans.

Le jeune Joshua Wong, âgé de 19 ans, a d’abord été brièvement retenu au niveau de l’aéroport de Bangkok, avant d’être refoulé vers Hongkong.

D’après le journal « The Nation », un cadre de l’immigration thaïlandaise a affirmé que la décision d’expulser le militant avait été prise à la suite d’une demande de Pékin.

Peu après, le Premier ministre thaïlandais, Prayuth Chan-ocha, à la tête du pays depuis le putsch de 2014, a indiqué que «des responsables chinois voulaient qu’il soit renvoyé» vers son pays.

Cela a poussé une foule de manifestants à se rassembler devant le consulat de Thaïlande à Hongkong pour protester contre ce refoulement.

Il est à noter qu’une autre tête d’affiche de la «révolution des parapluies», Nathan Law, 23 ans, qui a été élu, en septembre dernier, député du parti Demosisto -une contraction des termes  «démocratie» et «résistance»-, a pris part à ce rassemblement.

Pour rappel, le «mouvement des parapluies» était descendu dans les artères de Hongkong pour protester contre le gouvernement chinois et plaider pour davantage de démocratie.

 

Tags: , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 
*