La Thaïlande expulse un activiste pro-démocratie hongkongais

joshua-wongSur demande du gouvernement chinois, la Thaïlande a refusé à l’activiste pro-démocratie hongkongais, Joshua Wong, l’accès à son territoire, suscitant l’ire des étudiants thaïlandais qui l’avaient invité à s’exprimer à l’occasion des cérémonies commémoratives du massacre de Thammasat survenu il y a quatre ans.

Le jeune Joshua Wong, âgé de 19 ans, a d’abord été brièvement retenu au niveau de l’aéroport de Bangkok, avant d’être refoulé vers Hongkong.

D’après le journal « The Nation », un cadre de l’immigration thaïlandaise a affirmé que la décision d’expulser le militant avait été prise à la suite d’une demande de Pékin.

Peu après, le Premier ministre thaïlandais, Prayuth Chan-ocha, à la tête du pays depuis le putsch de 2014, a indiqué que «des responsables chinois voulaient qu’il soit renvoyé» vers son pays.

Cela a poussé une foule de manifestants à se rassembler devant le consulat de Thaïlande à Hongkong pour protester contre ce refoulement.

Il est à noter qu’une autre tête d’affiche de la «révolution des parapluies», Nathan Law, 23 ans, qui a été élu, en septembre dernier, député du parti Demosisto -une contraction des termes  «démocratie» et «résistance»-, a pris part à ce rassemblement.

Pour rappel, le «mouvement des parapluies» était descendu dans les artères de Hongkong pour protester contre le gouvernement chinois et plaider pour davantage de démocratie.

Andreï Touabovitch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager