regularisation-migrants-marocAu Maroc, la commission chargée de la régularisation de la situation des immigrés, qui a réuni mercredi plusieurs responsables à Rabat, a indiqué que le lancement de la deuxième phase de régularisation des migrants subsahariens débutera jeudi 15 décembre, avec l’ouverture de bureaux spécialement dédiés à la réception des demandes introduites par les étrangers.

Une première opération de régularisation s’est soldée par la régularisation, il y a deux ans, de 25.000 migrants, pour la plupart originaires des pays d’Afrique subsaharienne. La réussite de cette première opération a encouragé les autorités marocaines à ouvrir une deuxième phase.

L’objectif est de permettre aux migrants clandestins de bénéficier des mêmes droits que les citoyens marocains et de s’intégrer dans la vie économique et sociale au Maroc.

Outre les migrants en situation irrégulière, cette nouvelle opération de régularisation concerne également les conjoints des ressortissants marocains, les conjoints des ressortissants d’autres pays résidant légalement au Maroc et leurs enfants, ainsi que les étrangers atteints d’une maladie chronique.

La nouvelle vague de régularisations vise aussi les étrangers munis d’un contrat de travail et les étrangers justifiant d’une résidence régulière d’au moins cinq ans dans le Royaume.

Cette opération qui ambitionne de faire aussi bien, voire mieux, que la première édition en 2014, sera supervisée par le Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) qui pourra  réexaminer les demandes rejetées et statuer sur les cas litigieux.

La régularisation de la situation de dizaines de milliers de migrants subsahariens qui résident dans le Royaume procède d’une stratégie prônée par le roi Mohammed VI pour le développement de partenariats sud-sud avec les pays d’Afrique subsaharienne.

Les autorités marocaines ont ainsi adopté une approche participative qui entend faire émerger les meilleurs idées et concepts pouvant déboucher sur une régularisation réussie des migrants clandestins.

Dans ce cadre, la ville d’Agadir, située au Centre du pays sur la côte Atlantique, abritera à partir de jeudi un forum  international de l’immigration et de la jeunesse, avec pour objectif de discuter des enjeux de la question migratoire et la situation des migrants et demandeurs d’asiles.

 

 

Tags: , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*