maroc-niger-aideLe Roi du Maroc Mohammed VI a ordonné  ce jeudi, l’envoi d’une aide d’urgence aux migrants subsahariens en situation de précarité extrême dans un centre d’accueil au Nord du Niger, après leur expulsion du territoire algérien où ils s’étaient établis.

Le geste du souverain marocain intervient sur fond d’une crise migratoire et humanitaire engendrée par l’expulsion massive par les autorités algériennes plus de 7000 migrants vers le Niger et des milliers d’autres vers le Mali et d’autres pays du Sahel.

L’aide d’urgence d’un volume total de 116 tonnes, sera fournie par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, l’Agence Marocaine de Coopération Internationale et le Ministère marocain de l’Intérieur, précise-t-on de source officielle à Rabat.

Il s’agit de kits humanitaires composés de produits alimentaires, de couvertures ainsi que de tentes qui seront distribués aux migrants provisoirement installés dans un centre d’accueil au nord du Niger.

Le geste royal qui s’inscrit dans le cadre de la solidarité active du Maroc avec les pays et peuples du continent, est destiné également à aider le Niger à faire face à une situation d’exception qui risque d’avoir des conséquences dramatiques au plan humanitaire, précise la même source.

Le Roi Mohammed VI a déjà ordonné le lancement de la 2ème phase de l’opération de régularisation des migrants en situation irrégulière dans le Royaume. La première phase qui s’est déroulée avec succès de l’avis de plusieurs ONG de défense des droits de l’homme, s’était soldée en 2014, par la régularisation et l’intégration de quelque 25.000 migrants majoritairement des africains subsahariens irrégulièrement établis sur le sol marocain.

Les gestes humanitaires du souverain marocain hautement salués par les Etats africains et de nombreuses ONG continentales, revêtent toute leur importance au moment où les voisins algériens à la quête d’opportunités économiques dans le continent tout en adoptant une politique anti-migratoire intransigeante à l’égard des subsahariens, et au moment également où l’Union européenne cherche à expatrier de son espace, les migrants africains clandestins à travers des accords de réadmission avec les pays africains émetteurs.

 

 

Tags: , , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*