jeffAlors qu’il a admis avoir eu des contacts avec la Russie, le ministre américain de la Justice, Jeff Sessions a assuré ce jeudi, qu’il n’interférerait dans aucune des investigations sur une possible intervention de Moscou dans la campagne électorale aux Etats-Unis.
L’affaire a pris une nouvelle tournure après les révélations du Washington Post sur les contacts de Jeff Sessions avec l’ambassadeur de Russie à Washington. Selon le journal, Jeff Sessions et Sergueï Kislyak se sont notamment parlé en privé le 8 septembre, dans le bureau du sénateur, au sommet de la campagne présumée de cyberattaques russes dénoncée par les services de renseignement américains et qui auraient eu pour but de favoriser l’élection de Donald Trump à la Maison Blanche.
Il est tout particulièrement à Jeff Sessions d’avoir passé sous silence ces rencontres lors de son audition au Sénat, alors que le département de la Justice a confirmé deux entretiens de Mr Sessions avec l’ambassadeur russe. Réfutant tout mensonge, le ministre de la Justice de l’administration Trump a déclaré hier en conférence de presse que ses discussions avec l’ambassadeur russe avant l’élection de Donald Trump avaient porté sur le terrorisme et l’Ukraine, pas sur la politique.
En se récusant sur toutes les affaires qui traitent ou traiteront de la campagne de Donald Trump, Jeff Sessions, qui conserve toute la confiance du président américain, cède aux revendications de plusieurs élus républicains qui ne voulaient voir aucun doute planer sur l’intégrité des enquêtes. Les démocrates pour leur part ont réclamé sa démission.

 

Tags: , , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*