Soudan du Sud : Le HCR tire la sonnette d’alarme

Actuellement, les deux Soudan, qui, décidément, ont toutes les peines du monde à trouver un terrain d’entente, s’affrontent. Le HCR a reçu « des informations faisant état de nouveaux affrontements  entre les forces armées nationales du Soudan et du Soudan du Sud dans la région du lac de Jau et dans d’autres régions frontalières ». Ce qui l’a poussé à lancer un appel en direction des 160 000 réfugiés soudanais installés au Soudan du Sud, leurs demandant de quitter immédiatement les lieux. Curieusement, ceux-ci n’ont pas adhéré à cette proposition pour une seule raison : ils ne veulent pas s’éloigner de leur région d’origine. Les réfugiés comptent donc rester à Yida dans l’Etat d’Unité malgré l’insécurité qui y règne. Celle-ci est le fait de certains groupes rebelles qui y ont établi leurs quartiers généraux. Les autorités sud-soudanaises affirment que ces insurgés sont en fait les envoyés du Soudan afin de déstabiliser Juba.

Malgré tout cela, le Soudan du Sud fait montre plutôt de retenue dans ses déclarations officielles. Juba a donc déclaré mardi ne pas vouloir entrer dans une guerre insensée tout en prévenant que le pays allait se défendre si besoin s’en faut. De son côté, le président soudanais Omar El Béchir a annulé une visite au Sud Soudan. Celle-ci devait intervenir le 3 avril prochain en vue d’apaiser les relations entre les deux pays.

Andreï Touabovitch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *