L’Union chrétienne-démocrate (CDU), parti de la chancelière allemande Angela Merkel, a remporté dimanche, l’élection régionale de Rhénanie du Nord-Westphalie en glanant 33 % des suffrages exprimés.

La Rhénanie du Nord-Westphalie constituait jusqu’ici un bastion du Parti social-démocrate (SPD), principal rival de la CDU. C’est donc un revers pour ce parti de centre-gauche, qui n’a pu engranger que 31,2 % des voix, d’après les premières estimations. A titre de rappel, le SPD avait enregistré un score de 39,1 % en 2012 dans cette même région, la plus peuplée du pays.

Cette élection régionale, dans le cadre de laquelle 13 millions de votants avaient rendez-vous aux urnes, avait des allures de test avant les législatives, prévues pour septembre prochain et à l’occasion desquelles Mme Merkel briguera un quatrième mandat à la tête du gouvernement fédéral allemand.

Pour ce qui est d’autres formations politiques, les libéraux du Parti libéral-démocrate (FDP), qui sont alliés à la CDU, ont obtenu 12,6 % des suffrages exprimés. Ce qui leur a permis d’arriver juste devant le parti eurosceptique populiste Alternative pour l’Allemagne (AfD), qui recueille 7,4 % des voix.

Viennent ensuite, les Verts avec 6,4 %. Quant à la formation de gauche radicale Die Linke, il frôle l’entrée au Parlement régional, avec 4,9 %. A ce propos, les partis représentés dans cette institution sont tenus de collecter, au préalable, au moins 5 % des voix à l’élection régionale.

 

Tags: , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*