Selon The Washington Post, le chef d’Etat américain Donald Trump a partagé des renseignements secrets sur une attaque djihadiste en préparation, avec le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, et l’ambassadeur russe, Sergueï Kislyak.

Cela met en danger une importante source d’informations sur l’organisation de l’Etat Islamique (EI), estime le quotidien américain.

En recevant les deux responsables russes la semaine dernière à la Maison-Blanche, le milliardaire Trump leur a fait des révélations mettant «en péril une source critique de renseignements sur l’Etat Islamique», rapporte The Washington Post, s’appuyant sur des avis de responsables et d’ex-officiels américains.

Selon la même source, les informations relayées par le président américain proviennent d’un partenaire des Etats-Unis «à travers un système de partage de renseignements si sensible que les détails n’ont pas été divulgués à des alliés et que leur diffusion a été strictement limitée au sein même du gouvernement américain». Le partenaire en question, précise le journal, n’aurait pas autorisé Washington à partager ces informations avec Moscou.

Donald Trump aurait décrit à ses interlocuteurs russes, différents éléments d’un plan d’attentat terroriste du groupe EI lié à l’utilisation d’ordinateurs portables dans des avions.

Le président américain aurait également précisé la ville contrôlée par l’EI, où ces informations ont été obtenues. Le gouvernement russe pourrait se servir de ce denier renseignement pour identifier et éventuellement saboter cette source américaine, qui pourrait aussi partager des informations sur la présence russe sur le territoire syrien, expliquent les responsables interrogés par le journal.

 

 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*