Le gouvernement des Etats-Unis a décidé dimanche de lever l’interdiction sur le port des ordinateurs en cabine sur les vols provenant d’Abou Dhabi, la capitale émiratie.

Pour cause, le transport aérien des Emirats Arabes Unis (EAU) Etihad Airways garantit dorénavant des mesures de sécurité suffisantes, à en croire l’administration américaine.

Etihad, qui est l’unique compagnie assurant des vols directs entre Abou Dhabi et les Etats-Unis, avec 45 dessertes hebdomadaires, a salué cette décision, la liant à la mise en place, à l’aéroport d’Abou Dhabi, d’un dispositif permettant aux voyageurs de subir des contrôles d’immigration avant d’arriver aux Etats-Unis.

En mars dernier, Washington a interdit les ordinateurs portables et tablettes en cabine sur les vols provenant de dix aéroports répartis dans dix pays, en l’occurrence l’Arabie saoudite, l’Egypte, les EAU, la Jordanie, le Koweït, le Maroc, le Qatar et la Turquie.

Le gouvernement américain craignait que ce matériel électronique soit employé pour dissimuler des engins explosifs. Peu après, les autorités britanniques avaient également pris des mesures similaires.

La semaine dernière, l’administration américaine a exigé la mise en œuvre de mesures de sécurité supplémentaires dans d’autres aéroports de sorte à éviter d’élargir cette restriction à d’autres pays. La compagnie aérienne Emirates, concurrente d’Etihad dont Dubaï est le hub, a indiqué en avril qu’elle diminuait le nombre de ses vols vers les Etats-Unis suite à une chute de la demande.

 

Tags: , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*