Des cyber-attaques d’origine russe pourraient survenir pendant la campagne des élections législatives prévues pour septembre prochain en Allemagne, ont mis en garde mardi, les renseignements intérieurs allemands.

Le ministre allemand de l’Intérieur, Thomas de Maizière, a déclaré devant les médias que « tout plaide » pour que les cyberattaques lancées pendant les campagnes des élections présidentielles américaine et française « viennent de Russie ». «Des tentatives équivalentes lors du scrutin (du 24 septembre) en Allemagne ne sont pas exclues », a-t-il ajouté.

Cette mise en garde intervient à quelques jours de l’ouverture du sommet du G20 dans la ville allemande de Hambourg et auquel est invité entre autres, le président russe, Vladimir Poutine.

M.de Maizière s’est exprimé lors de la présentation du rapport annuel de l’Office de protection de la Constitution, les renseignements intérieurs allemands.

Dans ce document, l’Office mentionne que «  des partis ou des personnalités politiques allemands » pourraient être visés par des hackers russes tentés de visiter leurs «emails confidentiels ou d’autres données sensibles rendus publics à n’importe quel moment».

Le ministre allemand de l’Intérieur a évoqué les cyber-attaques subies en 2014 et 2015 par le Bundestag, la chambre basse du Parlement allemand, lesquelles étaient aussi attribuées à des hackers russes. « Nous avons vu qu’il y avait eu un ‘prélèvement’ du contenu de communications au Bundestag, dont rien n’a pour l’instant été publié. Il est possible qu’il soit partiellement publié dans les semaines qui viennent », pense-t-il.

D’après M. de Maizière, ces éventuelles attaques pourraient revêtir différentes forces, dont certaines très « classiques de désinformation, avec des mensonges et des demi-vérités afin d’influencer l’opinion publique» à l’occasion des législatives.

 

Tags: , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*