Le porte-parole de la marine libyenne, le général Ayoub Kacem, a annoncé qu’au moins 278 migrants qui essayaient de traverser la mer Méditerranée pour gagner l’Europe ont été sauvés lundi au large des côtes ouest de la Libye et reconduits à terre.

Ce sauvetage s’est décliné en deux opérations. Une d’entre celles-ci s’est déroulée au large de Sabrata, localité située à 70 km à l’ouest de la capitale libyenne, Tripoli. 150 clandestins ont été secourus.

«Deux femmes et quatre jeunes enfants étaient à bord de l’embarcation repérée à environ 7 milles marins au large» de Sabrata, a précisé le général Ayoub Kacem.

D’après le colonel Abou Ajela, commandant d’une vedette de patrouille, les quelque 150 migrants étaient à bord d’un bateau pneumatique avec un moteur en panne, qui commençait à couler.

Un témoin a relaté que des passeurs auraient escorté l’embarcation en haute mer avant de l’abandonner en veillant à remplacer son moteur contre un autre défectueux, qui n’a pas fait long feu.

Les clandestins, originaires de différents pays africains, ont été conduits à la base navale de Tripoli où les services publics leur ont fourni de l’eau et de la nourriture, ainsi que des soins médicaux. Puis, ces migrants ont été confiés à l’organe de lutte contre la migration clandestine pour être orientés vers des centres de rétention.

En outre, le général Kacem a indiqué qu’une patrouille des gardes-côtes de Zawia (45 km à l’ouest de Tripoli) a également secouru ce lundi, 128 migrants, dont 14 femmes, à 14 milles marins de la petite ville d’al-Maya.

 

Tags: , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*