Le Sénat américain s’est opposé vendredi à une abrogation partielle de la loi sur l’assurance-maladie dite « Obamacare ». Cela constitue une nouvelle déconvenue pour le président américain Donald Trump.

Le texte a été rejeté ce vendredi à Washington à 51 voix contre 49. Pour ce faire, trois sénateurs républicains – Susan Collins, Lisa Murkowski et John McCain – ont associé leurs voix à celles de leurs homologues démocrates. Ce projet visait à donner lieu à des discussions entre le Sénat et la Chambre des représentants, qui voté son propre texte d’abrogation en mai dernier.

Il s’agit d’un nouveau camouflet infligé au chef d’Etat américain, d’autant plus que la suppression de l’ « Obamacare » figure parmi ses principales promesses électorales. Avant le vote, le milliardaire avait encouragé, via Twitter, les républicains à se prononcer en faveur de l’abrogation. Mais, une fois que le résultat du vote a été rendu public, M. Trump a estimé, toujours sur le même réseau social, que « trois sénateurs républicains et 48 démocrates ont laissé tomber le peuple américain ». « Laissons l’Obamacare imploser », a-t-il ajouté.

Le pouvoir législatif est bloqué par les républicains et leurs divisions internes. Pourtant, cette famille politique est majoritaire dans les deux chambres du Congrès. Toutefois, ne disposant que de 52 sièges sur 100 au Sénat, les républicains n’ont que très peu de marge de manœuvre.

 

Tags: , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*