Le géant américain Apple a confirmé dimanche dernier la suppression sur son App Store en Chine, de certaines applications permettant de contourner la censure chinoise sur Internet.

Apple a indiqué dans un communiqué que les autorités chinoises lui « ont demandé de retirer certaines applications qui n’étaient pas en conformité avec leurs nouvelles règlementations ». Les VPN, pour « Virtual Private Network » (réseau privé virtuel), est une technologie qui est utilisé depuis plusieurs années, entre autres, pour contourner les blocages de sites Web.

Il permet ainsi aux utilisateurs chinois d’accéder à de nombreux services bloqués dans le pays, comme Facebook, Twitter ou encore Gmail. En janvier dernier, les autorités chinoises avaient imposé de nouvelles règles qui obligeaient les développeurs de VPN à obtenir une autorisation administrative pour opérer sur le sol chinois. Aucune autorisation de ce genre n’a été délivrée jusqu’à présent.

Apple devient le premier groupe américain à aider Pékin à bloquer des outils mis à la disposition des Chinois pour contourner la censure. La décision d’Apple de suivre la ligne de Pékin a été vivement critiquée par les créateurs de VPN.

La marque à la pomme a multiplié ces derniers mois les concessions aux autorités chinoises. Fin 2016, Apple avait fait disparaître le New York Times de l’App Store, sur demande des autorités qui assuraient que l’application du célèbre quotidien américain violait la loi chinoise. Et début juillet 2017, le groupe américain a accepté d’ouvrir son premier centre de donnée en Chine en partenariat avec un groupe chinois.

Cette stratégie d’Apple semble être motivée par des considérations économiques, Apple étant mis sous pression par les constructeurs de smartphones locaux (Huawei, Xiaomi, Oppo) et le marché chinois représentant le deuxième marché le plus important du groupe après les Etats-Unis.

 

Tags: , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*