L’administration américaine a officiellement demandé vendredi dernier à l’ONU le retrait des Etats-Unis de l’Accord de Paris sur le climat, tout en exprimant sa disposition à prendre un engagement en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique à condition que les termes d’un nouvel accord soient plus accommodants pour les Etats-Unis.

Dans sa lettre adressée aux Nations Unies, le département d’Etat indique que les Etats-Unis poursuivront leur participation aux réunions onusiennes sur le changement climatique durant la procédure de retrait, qui pourrait s’étendre sur trois ans.

«Les Etats-Unis soutiennent une approche équilibrée de la politique climatique en faveur d’une diminution des émissions tout en favorisant la croissance économique et en garantissant la sécurité énergétique», peut-on lire dans la notification de la diplomatie américaine.

Pour rappel, le président américain Donald Trump avait fait part le 1er juin dernier  de sa volonté de se retirer du cadre de l’Accord de Paris, jugeant qu’il serait trop onéreux pour l’économie américaine, entre autres, en termes d’emplois.

A la même occasion, le dirigeant américain s’était dit disposé à une réouverture des discussions sur l’accord signé en décembre 2015 par 200 pays environ. Lors de son passage à Paris en juillet dernier, le milliardaire avait confié à la presse que sa décision n’était pas définitive.

A travers l’Accord de Paris, les pays riches et pauvres promettent de restreindre leurs émissions de gaz à effet de serre de sorte à contenir l’augmentation moyenne de la température mondiale à moins de 2°C comparativement aux niveaux préindustriels.

 

Tags: , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*