Le New York Times a publié mardi un rapport sur le climat adressé à l’administration américaine et qui fait état d’une hausse considérable des températures fortement ressenties par les populations des Etats-Unis.

D’après ce rapport rédigé par 13 agences traitant les questions climatiques pour le gouvernement américain, ces dernières décennies sont les plus chaudes depuis 1500 ans. « Les Américains ressentent dès à présent les effets du changement climatique », ont affirmé les auteurs du document.

Pour l’heure, le gouvernement américain n’a pas approuvé ce rapport, qui n’a pas encore été rendu public. A titre d’information, ce document préliminaire fait partie d’une évaluation nationale sur le climat aux Etats-Unis. Tous les quatre ans, il est signé par l’académie nationale des sciences.

Le New York Times a jugé que ce document « contredit directement les affirmations du président Trump et des membres de son cabinet, selon lesquels la contribution humaine au changement climatique n’est pas avérée et la possibilité de prévoir ses effets est limitée».

Le gouvernement américain a confirmé vendredi dernier à l’ONU son intention de sortir de l’accord de Paris sur le climat. Mais Washington s’est dit disposée à poursuivre sa participation aux négociations internationales sur les changements climatiques.

Conformément à un de ses engagements électoraux, le chef d’Etat américain avait annoncé le 1er juin dernier, le retrait des Etats-Unis de cet accord conclu en décembre 2015 à Paris par plus de 190 pays et ayant pour but de limiter le réchauffement climatique.

 

Tags: , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*