Washington a infligé de nouvelles sanctions à huit personnalités vénézuéliennes, dont Adan Chavez, frère aîné de l’ex-dirigeant Hugo Chavez et secrétaire de l’Assemblée constituante, à cause de leurs rapports et de leur soutien au chef de l’Etat contesté, Nicolas Maduro.

L’administration américaine a décidé de geler les actifs de ces huit personnalités aux Etats-Unis et de leur interdire de s’y rendre. En parallèle, il est interdit aux citoyens américains d’entretenir une quelconque relation commerciale avec ces huit personnalités.

De l’avis du secrétaire américain au Trésor, Steve Mnuchin, « le président Maduro a installé son Assemblée constituante illégitime pour asseoir un peu plus sa dictature et resserrer encore son emprise sur le pays ».

La semaine dernière, le gouvernement américain avait annoncé une série de sanctions visant le dirigeant vénézuélien Nicolas Maduro. Avant cela, Washington avait sanctionné le 26 juillet dernier 13 responsables du même pays. Les rivaux du chef d’Etat vénézuélien ont reçu mardi le soutien des Nations Unies, qui ont déploré « un usage excessif de la force » lors des rassemblements, au cours desquels 125 personnes sont morts en l’espace de quatre mois.

Douze Etats d’Amérique latine ainsi que le Canada ont dénoncé une « rupture de l’ordre démocratique » au Venezuela. Tout récemment, les Etats-Unis, l’Union Européenne (UE) et le Vatican ont décrié la radicalisation des autorités de ce pays.

 

Tags: , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*