Les Saoudiennes auront, pour la première fois de leur vie, l’occasion d’aller au stade du Roi Fahd, à Riyad, pour célébrer la fête nationale. C’est une avancée non négligeable dans ce pays très conservateur, qui veille rigoureusement à la séparation entre les sexes dans les lieux publics.

Les femmes pourront assister ce week-end au stade du Roi Fahd, dans la capitale saoudienne, à une présentation musicale et poétique dans le cadre des célébrations de la 87è fête nationale de l’Arabie saoudite. Toutefois, elles sont tenues d’y prendre part accompagnées de leur famille (conjoints et éventuels enfants).

De plus, ces Saoudiennes seront confinées dans une section spéciale du stade, tandis que les hommes non accompagnés prendront place dans une autre section. Dans un communiqué, l’Autorité générale du divertissement a affirmé que « le stade est prêt à accueillir environ 40 000 personnes réparties entre une section pour hommes séparée d’une section pour les familles ».

Jusqu’à présent, les femmes n’avaient pas le droit d’aller au stade en Arabie saoudite, sur la base de l’application de la règle de séparation entre les sexes dans les espaces publics. En toute vraisemblance, le gouvernement saoudien souhaite assouplir certaines restrictions dans le cadre de son plan de réformes économiques et sociales dénommé « Vision 2030 ».

Ainsi, tout récemment, les autorités ont permis aux Saoudiennes d’effectuer certaines démarches administratives seules. Et en juillet dernier, le ministère saoudien de l’Education a autorisé les jeunes filles à faire du sport dans les établissements de formation publics.

 

Tags: , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*