La police brésilienne a arrêté jeudi le président du Comité olympique brésilien et du comité d’organisation des Jeux de Rio, Carlos Nuzman, pour soupçons de corruption.

En clair, Carlos Nuzman, 75 ans, est suspecté d’avoir acheté les suffrages de membres du Comité international olympique (CIO) afin que l’organisation des Jeux olympiques de 2016 soit attribuée à la ville brésilienne de Rio de Janeiro.

Il est accusé des délits de « corruption, blanchiment d’argent et participation à une organisation criminelle » à l’issue d’une enquête, d’après un communiqué diffusé par la police.

Le patron du Comité olympique brésilien avait déjà subi des heures d’interrogatoire le 5 septembre dernier. En effet, la police fédérale le soupçonne d’avoir été « l’élément central » d’un réseau présumé de corruption ayant permis l’attribution des Jeux à Rio.

En parallèle, son domicile et le siège du Comité olympique brésilien avaient fait l’objet de perquisitions. Ce n’est pas la première fois que le processus d’obtention de ces Jeux est terni. Pour cause, Sergio Cabral, l’ancien gouverneur de l’Etat de Rio de 2007 à 2014, a écopé d’une peine de 14 ans d’emprisonnement pour corruption passive et blanchiment d’argent.

Cette ancienne autorité est accusée d’avoir été à la tête d’un réseau de détournement de fonds sur les chantiers publics, parmi lesquels celui de la réfection du célèbre stade Maracana.

 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*