Washington s’apprête à débloquer 60 millions de dollars pour le G5 Sahel

Les Etats-Unis vont octroyer une aide de 60 millions de dollars à la force conjointe du G5 Sahel qui combat le groupe djihadiste Etat Islamique (EI) et ses alliés.

L’administration américaine s’est engagée lundi à apporter une contribution pouvant atteindre 60 millions de dollars à la force anti-djihadiste pour le Sahel, a indiqué le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson dans un communiqué.

Il s’agit en fait d’une réaction aux pressions diplomatiques de la France, qui a présidé hier une rencontre du Conseil de sécurité des Nations Unies visant à consolider l’appui au G5 Sahel, une région africaine en proie à l’instabilité dans laquelle le gouvernement français s’est engagé dans le cadre de l’opération militaire Barkhane.

«Pour vaincre le terrorisme, il faut s’assurer que les organisations terroristes ne bénéficient d’aucun refuge sur aucun continent», a soutenu le chef de la diplomatie américaine.

«Dans cette optique, sous réserve de l’issue des consultations avec le Congrès, les Etats-Unis s’engagent aujourd’hui (lundi) à soutenir pour un montant pouvant atteindre 60 millions de dollars les efforts antiterroristes de la Force conjointe du G5 Sahel», a-t-il ajouté.

Le Département américain des Affaires étrangères n’a pas précisé si c’est une aide bilatérale en faveur des pays impliqués ou un soutien financier par le biais de l’ONU.

A ce propos, la France voulait obtenir l’appui logistique et financier des Nations Unies, une initiative à laquelle les Etats-Unis, principal contributeur de l’organisation, se sont opposés jusqu’à présent.

Andreï Touabovitch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *