Une juge fédérale de l’Etat américain de Pennsylvanie s’est opposée vendredi dernier, à une décision de l’administration Trump cassant une disposition de l’«Obamacare», qui contraignait les employeurs à prendre en charge des moyens de contraception dans la couverture médicale de leurs salariées.

Plus précisément, la magistrate Wendy Beetlestone a pris une injonction de suspension temporaire de cette mesure administrative. Toutefois, sa décision a une portée nationale. Aussi représente-t-elle un revers pour le chef d’Etat américain.

Pour rappel, le gouvernement américain avait étendu, en octobre dernier, à l’ensemble des entreprises commerciales une exemption dont jouissent les organismes religieux sur la base de laquelle, suivant leurs convictions morales, ils peuvent refuser de prendre en charge la contraception de leurs employées.

En réaction, l’opposition démocrate avait dénoncé cette décision, qui touche le droit à l’avortement et le droit des femmes à bénéficier d’une contraception abordable.

De même, cette disposition avait été condamnée par des associations de défense des droits des femmes, le planning familial et des gynécologues et obstétriciens.

Cette mesure du président américain Donald Trump pourrait nuire à des dizaines de milliers de femmes aux Etats-Unis, est convaincue la magistrate Beetlestone. Il est fort probable que l’administration américaine fasse appel de son injonction.

 

Tags: , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.