A l’occasion de la visite de deux jours aux Emirats arabes unis du Premier ministre français Edouard Philippe, la compagnie Emirates et l’avionneur Airbus ont finalisé un protocole d’accord établi antérieurement et signé un contrat portant sur l’achat de 20 avions Airbus A380 supplémentaires, assorti de 16 options qui seront confirmées ultérieurement.

Selon les derniers prix catalogue, la commande globale des 36 appareils est estimée à 16 milliards de dollars.

L’accord a été signé par le Président Directeur Général d’Emirates, Cheikh Ahmed ben Said al-Maktoum et le président d’Airbus pour l’Afrique et le Moyen-Orient, Mikail Houari.

Les livraisons des 20 Airbus devraient commencer dès 2020. Sur le plan technique, Emirates n’a pas encore annoncé le choix de la motorisation. Les Airbus A380 de la compagnie aérienne sont propulsés à la fois par des Rolls-Royce Trent 900 et des Engine Alliance GP7200.

Cette commande constitue une véritable bouffée d’oxygène pour l’avionneur européen Airbus, ayant lui-même prévenu que, sans cette transaction, le programme de l’avion A380 était menacé.

L’accord signé va contribuer à assurer la stabilité de la chaîne de production et soutenir des milliers d’emplois de grande valeur dans la chaîne d’approvisionnement du constructeur Airbus.

Entré en service en 2007, l’A380 équipé de réservoirs d’une capacité de 320.000 litres de kérosène, peut transporter jusqu’à 850 passagers. Son rayon d’action peut atteindre 15.200 kilomètres.

Emirates est le plus gros client de l’A380. Avec cette nouvelle commande, la compagnie aérienne émiratie aura acquis un total de 178 appareil de type A380, ce qui représente la moitié des très gros-porteurs européens vendus dans le monde depuis le lancement du programme.

 

Tags: , , , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.