L’Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE) a invité mercredi le Brésil à mener plusieurs réformes afin de diminuer son déficit budgétaire et ses inégalités sociales.

Selon le dernier rapport de cette organisation sur cette puissance sud-américaine, l’embellie s’y confirme, mais les inégalités sociales demeurent importantes et les comptes publics se sont dégradés de manière drastique, ce qui nécessite des réformes.

Dans le même document, l’OCDE estime « nécessaire, pour que l’économie (brésilienne) reparte à plein régime, d’accroître les investissements, de gagner en productivité et de s’intégrer plus profondément dans l’économie mondiale ». Ce pays devrait poursuivre les réformes structurelles, de sorte à assurer sa viabilité budgétaire et que la croissance soit bénéfique pour tous, peut-on lire dans la suite.

L’OCDE prône une gestion plus efficace des charges sociales pour une meilleure redistribution et la réduction du déficit. Ce qui passera par des décisions politiques douloureuses, particulièrement en matière des retraites, est-il mentionné dans le rapport.

De l’avis de l’OCDE, « mener une réforme complète du régime de retraite » est, dans l’immédiat, la priorité du gouvernement brésilien, car « faute d’une réforme significative des dépenses publiques obligatoires, la viabilité budgétaire du pays pourrait être compromise ».

A propos, le président brésilien Michel Temer avait hissé la réforme des retraites au sommet de ses priorités. Mais, ce projet n’a pas obtenu suffisamment de suffrages au Parlement la semaine dernière. Ce qui y a mis un terme.

 

Tags: , , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.