Une conseillère municipale de Rio de Janeiro, Marielle Franco, a été assassinée par balles mercredi, dans le centre de cette ville brésilienne, ce qui profondément ému le pays tout en entier, où des protestations ont eu lieu hier jeudi.

Cette militante du Parti socialisme et liberté (PSOL) a été abattue alors qu’elle était à bord d’une voiture à son retour d’une manifestation pour la promotion des femmes noires. Le conducteur du véhicule a également trouvé la mort, mais une autre femme qui s’y trouvait s’en est sortie.

Marielle Franco, 38 ans, avait condamné une montée de la violence des forces de l’ordre au sein des favelas. Par ailleurs, cette personnalité politique avait pris position contre la décision du chef d’Etat brésilien de donner aux forces armées la responsabilité de la sécurité de Rio de Janeiro dans le but d’y contrecarrer la violence en constante hausse depuis la fin des Jeux Olympiques de 2016.

D’après la famille politique de la conseillère municipale disparue, celle-ci n’avait pas déclaré ces derniers temps, se sentir menacée. En parallèle, plusieurs appels ont été lancés via les réseaux sociaux pour organiser des rassemblements devant l’Assemblée législative de Rio de Janeiro et sur d’autres sites de la même ville pour dénoncer ce crime. D’autres manifestations devaient également avoir lieu à Sao Paulo et à Belo Horizonte.

 

Tags: , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.