Washington a indiqué jeudi avoir approuvé des contrats d’armement d’une valeur de plus d’un milliard de dollars au profite du Royaume d’Arabie Saoudite, dont le prince héritier, Mohammed ben Salmane est actuellement en visite aux Etats-Unis.

D’après un communiqué du département d’Etat, le contrat le plus important concerne la vente pour 670 millions de dollars, d’un lot de 6.600 missiles antichar TOW 2B. Les deux autres contrats d’un montant respectivement de 300 et 103 millions de dollars, portent sur les pièces détachées pour divers types de véhicules terrestres et la maintenance pour hélicoptères.

Selon certaines indiscrétions, la signature de ces contrats se préparait depuis la visite du chef d’Etat américain Donald Trump au royaume wahhabite en mai dernier.

Le milliardaire y avait annoncé des contrats d’armement d’une valeur record de 110 milliards de dollars. Le dirigeant américain voulait ainsi encourager l’Arabie saoudite à jouer un rôle militaire plus important que celui de leur rival commun, l’Iran, dans la région du Golfe.

Depuis, les rapports entre Washington et Ryad n’ont cessé de s’améliorer, nonobstant les critiques internationales dont fait l’objet le prince héritier saoudien, entre autres, sur sa stratégie au Yémen.

Dans cet ordre d’idées, le Sénat américain s’est opposé mardi dernier à une résolution visant à mettre un terme à l’assistance militaire apportée à la coalition dirigée par l’Arabie saoudite contre les insurgés houthis au Yémen, appuyés par le gouvernement iranien. Au cours de la même journée, le président américain rencontrait Mohammed ben Salmane.

 

Tags: , , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.