Plus d’un million de personnes sont descendues samedi dernier dans les artères de 800 villes américaines dans le cadre de la manifestation baptisée «March For Our Lives » (Marchons pour nos vies), en réaction à la tuerie de 17 personnes survenue le 14 février dernier dans un lycée de Floride.

Il s’agit d’une mobilisation sans précédent. Environ 800.000 manifestants se sont rassemblés dans les avenues situées entre la Maison-Blanche et le Capitole. Bon nombre d’entre ces contestataires, en grande partie encore adolescents, ont hâte d’exprimer leur ras-le-bol par la voie des urnes.

Les jeunes majeurs auront la possibilité de le faire à l’occasion des élections de mi-mandat, en novembre. D’après une récente enquête Ipsos, c’est le cas pour 64 % des personnes âgées de 18 à 29 ans.

Dans cet ordre d’idées, environ 5.000 bénévoles à travers l’ensemble du territoire américain sont disposés à les aider à s’inscrire sur les listes électorales, vu que la moitié de cette population n’a jamais voté.

Suite à la même tuerie et devant une mobilisation anti-armes historique, certaines compagnies ont décidé de prendre leurs distances de la National Rifle Association (NRA). C’est le cas du United Airlines, Hertz et Symantec, qui ont mis un terme à leur partenariat avec la NRA, le très puissant lobby des armes à feu aux Etats-Unis.

Par ailleurs, diverses stars à l’instar de l’animatrice de télévision Oprah Winfrey,  de l’acteur George Clooney, du réalisateur Steven Spielberg et du chanteur Justin Bieber ont apporté leur soutien au mouvement anti-armes.

 

Tags: , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.