L’interdiction d’entrée aux Etats-Unis imposée aux ressortissants tchadiens depuis septembre dernier est levée, a annoncé mardi le chef d’Etat américain, Donald Trump.

La Maison-Blanche a affirmé que ce pays d’Afrique centrale s’est mis à niveau en matière de normes de sécurité.

Selon un communiqué du département américain de la Sécurité intérieure, le dirigeant américain « a annoncé que le Tchad avait mis à niveau ses normes de sécurité pour qu’elles correspondent aux exigences de base de la sécurité nationale américaine ». Et d’ajouter que « ses ressortissants pourront donc de nouveau avoir des visas pour se rendre aux Etats-Unis ». Il faudra attendre jusqu’au vendredi 13 avril pour cette interdiction soit officiellement levée.

En réaction, le chef de la diplomatie tchadienne, Chérif Mahamat Zene, s’est réjoui, sur le réseau social Twitter, que le Tchad soit « supprimé de la liste des pays dont les ressortissants sont interdits d’entrée aux Etats-Unis », avant de souhaiter le renforcement du partenariat stratégique et de la coopération entre N’djamena et Washington.

En septembre dernier, l’administration américaine avait placé le Tchad sur la liste des pays concernés par le décret migratoire empêchant leurs ressortissants de fouler le sol américain en raison de manquements à la sécurité et d’un manque de coopération avec les Etats-Unis.

Il est à noter que ce texte est l’objet d’une âpre bataille judiciaire. Les opposants à cette disposition légale lui reprochent de viser sans motif et de manière discriminatoire des millions de musulmans. La Cour suprême a permis à nouveau son application en décembre dernier, mais, un mois plus tard, la même instance a déclaré envisager d’examiner sa troisième version sur le fond.

 

Tags: , , , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.