La Douma (chambre basse du parlement russe) a adopté mardi un texte sur les mesures de rétorsion de Moscou en représailles contre les sanctions occidentales imposées à la Russie.

Cette loi prévoit notamment la possibilité de prendre des mesures supplémentaires de sorte à réagir vite à l’évolution de la situation et à riposter particulièrement aux actions hostiles de la part de l’administration américaine ou d’autres gouvernements.

Cette loi entrera en vigueur dès sa publication officielle. Il est à noter que les mesures de rétorsion peuvent affecter des Etats ou des institutions sous leur juridiction et concerner des hautes fonctions publiques ou des civils. Toutefois, ces mesures ne toucheront pas les produits indispensables, parmi lesquels les médicaments.

Rappelons que les responsables des groupes parlementaires et le président de la Douma, Viatcheslav Volodine, avaient soumis le 13 avril dernier ce projet de loi à la chambre basse du parlement russe.

Ce texte donnait d’abord à l’Exécutif russe la possibilité d’instaurer 16 types de restrictions à l’encontre d’Etats qui ont pris des mesures antirusses et  des organisations et des sociétés sous leur juridiction ainsi que leurs ressortissants et autorités. A présent, cette loi ne dispose plus que de six restrictions.

Le 6 avril dernier, le gouvernement américain avait infligé des sanctions supplémentaires à 38 businessmen, officiels et entreprises russes. Le ministre russe de l’Intérieur, Vladimir Kolokoltsev, et le fournisseur d’armes russe  Rosoboronexport font partie des concernés, à qui il est interdit de conclure des marchés avec des citoyens américains et dont les avoirs aux Etats-Unis sont gelés.

 

Tags: , , , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.