D’après une information relayée par le Libyan Herald, la compagnie nationale libyenne du Pétrole (NOC) a estimé que l’économie de ce pays maghrébin perdra « des milliards de dollars » suite aux affrontements armés ayant eu lieu jeudi dernier entre différentes parties belligérantes dans le croissant pétrolier, à l’est de la Libye.

Ces affrontements ont entraîné l’incendie de deux des plus importants réservoirs de stockage du terminal portuaire de Ras Lanouf. Par conséquent, la capacité de stockage de la NOC a immédiatement chuté à 400 000 barils, ce qui est déjà une perte considérable pour cette société publique.

De plus, le cas de force majeure a été déclaré sur les exportations de ce site. La situation pourrait se compliquer dans les jours à venir, les pipelines qui conduisent aux terminaux d’exportation risquant d’être détruits. En outre, le feu pourrait atteindre trois autres réservoirs à Ras Lanouf.

Dans un communiqué, la NOC a demandé au leader de groupe armé, Ibrahim Jadran, et à ses « gangs » de quitter le port et de mettre fin à leurs opérations militaires de sorte à permettre la fourniture de support et d’assistance aux équipes de lutte contre les incendies.

Entre temps, le Croissant-Rouge libyen a fait état de la découverte de 28 dépouilles dans le croissant pétrolier.

 

Tags: , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.