Les premières femmes saoudiennes ont pu se mettre au volant de leurs voitures et circulaient pour la première fois ce dimanche dans les artères de Ryad, après la levée de l’interdiction aux femmes de conduire en Arabie saoudite.

Depuis hier minuit, les Saoudiennes peuvent conduire leurs voitures dans le royaume wahhabite qui était le seul pays de la planète où il était interdit aux femmes de prendre le volant. Il s’agit donc d’une réforme historique.

Dès la levée de cette interdiction, des femmes ont commencé à rouler dans les rues de la capitale saoudienne et dans celles d’autres villes du pays. Certaines Saoudiennes ont même agrémenté leur virée avec la stéréo de leur voiture.

Au cours de ce mois, l’administration saoudienne a délivré les premiers permis de conduire à des femmes. Certaines Saoudiennes ont simplement troqué leur permis étranger contre un permis saoudien après avoir validé un test.

D’ici 2020, environ trois millions de femmes pourraient obtenir ce document et commencer à prendre le volant. Des auto-écoles pour femmes ont ouvert dans diverses villes saoudiennes, dont la capitale et Djeddah.

Il sied de signaler que cette réforme a été initiée par le prince héritier Mohammed ben Salmane (MBS) dans le cadre d’un vaste programme de modernisation de l’Arabie saoudite. L’interdiction de conduire commençait à symboliser le statut inférieur des femmes dans ce pays, ce qui lui valait les critiques du monde entier.

 

Tags: , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.