Les nouveaux billets débarquent lundi au Venezuela. Avec cinq zéros de moins que les billets actuels, ils doivent permettre de faire face à l’hyperinflation qui frappe le pays et ainsi contribuer à résoudre la grave crise économique qui touche le Venezuela.

Dénommée « bolivar souverain », la nouvelle monnaie est censée mettre un terme à une inflation totalement hors de contrôle. Le président vénézuélien Nicolas Maduro assure que cette mesure permettra d’avoir « un nouveau système monétaire et financier stable », et surtout faciliter les opérations du quotidien, que ce soit pour les transactions bancaires ou les petits achats.

Avec la nouvelle réforme, le plus gros billet sera de 500 bolivars, équivalent à 50 millions de bolivars actuels, soit 7 dollars au marché noir. La pièce la plus petite sera de 50 centimes. La mise en circulation de cette nouvelle monnaie fait partie d’un « plan de relance économique » qui comprend l’assouplissement du rigide contrôle des changes ainsi qu’un nouveau système pour le prix de l’essence, deux autres mesures qui doivent également entrer en vigueur ce lundi.

Mais le succès de ces mesures est loin d’être garanti. Certains experts estiment que la mise en place d’une nouvelle monnaie pourra éviter dans l’immédiat un effondrement du système de paiement, mais aura des effets limités sur le plus long terme.

Suite à l’effondrement de la production nationale de pétrole, qui rapporte au Venezuela 96% des ses revenus, la situation économique du pays est dramatique. Le Fonds Monétaire Internationale projette l’inflation qui touche le Venezuela à 1 000 000% à la fin 2018 et l’effondrement du Produit Intérieur Brut de 18% d’ici la fin de l’année. Les pénuries de produits alimentaires et de médicaments ont déjà fait fuir 1.6 million de Vénézuéliens environ depuis 2016.

 

Tags: , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.