Le fabricant d’armes russe Kalachnikov a présenté hier jeudi lors d’un forum militaire dans la région de Moscou, le prototype de sa nouvelle voiture électrique «CV-1». L’armurier poursuit l’objectif ambitieux de concurrencer le constructeur américain Tesla.

D’un bleu pâle avec un design très rétro, le «CV-1» est inspirée d’une voiture soviétique des années 1970 appelée «Ij-Kombi». Kalachnikov dit avoir développé son propre concept de super-voiture électrique, basé sur plusieurs systèmes originaux développés par le groupe.

Il explique avoir développé l’ensemble de la chaîne de traction électrique, avec une batterie de 90 kWh, revendique un 0 à 100 en 6 secondes et annonce une autonomie de 350 kilomètres.

Par contre, Kalachnikov n’a pas donné de détails sur la date de commercialisation, le prix ou encore les pays où sera vendue sa voiture électrique.

Le salon Army 2018 a également été l’occasion pour Kalachnikov de présenter plusieurs nouveautés de l’industrie militaire russe, notamment un buggy léger équipé de deux moteurs, à essence pour les roues arrière et électrique installé à l’avant, ainsi qu’une moto électrique qui se décline en trois variations dont une pour le marché civil qui sera mise en vente l’année prochaine.

Vieille de plus de 200 ans, l’entreprise Kalachnikov, davantage connu pour son légendaire fusil AK-47 et ses véhicules militaires, a connu un long déclin jusqu’à sa reprise en main en 2013 d’abord par les pouvoirs publics, avant sa récente privatisation.

Dans un contexte de sanctions occidentales visant le secteur militaro-industriel russe, la société a commencé à diversifier sa production en se tournant davantage vers le civil, en lançant entre autres une ligne de vêtements et de produits allant du parapluie à la coque de téléphone.

 

Tags: , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.