Un fils de l’ex-chef d’Etat égyptien, l’islamiste Mohamed Morsi, a été arrêté mercredi matin pour «diffusion de fausses informations», rapporte mercredi, une source judiciaire, précisant qu’il sera relâché sous caution sur décision du parquet.

D’après cette source, le parquet a annoncé mercredi soir sa décision de libérer le fils cadet de Morsi «sous caution de 5.000 livres» (274 dollars), le temps que  l’enquête soit bouclée.

Abdallah Morsi, dont le père est emprisonné depuis sa destitution en 2013, avait accordé la semaine dernière une interview à l’agence américaine Associated Press (AP), dans laquelle il reprochait aux autorités compétentes de l’empêcher de visiter régulièrement son père, assurant qu’il n’a pu le visiter que trois fois en l’espace de cinq ans de détention.

Par ailleurs, Abdallah Morsi a également accusé les autorités égyptiennes de ne pas assurer suffisamment de soins médicaux à son père.

Cette déclaration lui a valu d’être arrêté mercredi matin dans sa résidence de Cheikh Zayed, dans la banlieue ouest du Caire, avant de comparaître au cours de la même journée, devant le procureur de la sécurité d’Etat, précisent des sources judiciaires et sécuritaires égyptiennes.

Il est à noter qu’Oussama, un autre fils de Mohamed Morsi, est lui aussi détenu depuis 2016 pour «incitation à la violence».

 

Tags: , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.