Yémen : Al-Qaïda venge l’un de ses chefs

Une attaque de grande envergure a été menée contre l’armée yéménite par des dizaines de combattants d’Al-Qaïda en représailles à la mort de Fahd al-Quso, un chef d’AQPA (Al-Qaïda dans la Péninsule Arabique), tué la veille dans un raid américain dans la région de Rafadh. L’attaque s’est soldée par la mort au minimum d’une vingtaine de soldats yéménites.

Quelques heures après la mort de Fahd al-Quso, qui était recherché par les Etats-Unis pour la mort de 17 marins américains après l’attentat revendiqué par Al-Qaïda contre l’USS Cole dans le golfe d’Aden en 2000, deux positions de l’armée yéménite au sud de Zinjibar ont été prises d’assaut par des dizaines de combattants d’Al-Qaïda. Cette ville, la principale de la province d’Abyane au sud du pays, est contrôlée par le réseau terroriste depuis un an. Lancés dans la nuit, les combats se sont poursuivis jusque dans l’après-midi. Seize membres du réseau terroriste ont été tués selon des sources médicales et une source militaire a rapporté que 25 soldats yéménites étaient portés disparus, une partie probablement enlevée par les combattants d’Al-Qaïda. L’armée yéménite était pourtant sur le qui-vive, ayant été mise en garde contre une riposte  du réseau terroriste.

Selon les Etats-Unis, au moment de sa mort, Fahd al-Quso, pour qui ils avaient promis une récompense allant jusqu’à 5 millions de dollars pour des informations pouvant mener à sa capture, était en train de planifier une série d’opérations terroristes contre des intérêts yéménites et américains.

Andreï Touabovitch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *