Selon la presse locale, le gouvernement japonais s’apprête à enjoindre une partie de la population à réduire sa consommation électrique pendant l’été. Ce qui permettrait de juguler le manque énergétique dû à la fermeture de tous les réacteurs nucléaires.

30 %. C’est la proportion d’électricité que produisaient les réacteurs nucléaires au pays du soleil levant. Mais, après la catastrophe de Fukushima, toutes ces installations, fermées pour le moment, doivent satisfaire au préalable à des tests de résistance avant leurs éventuelles réouvertures. Pendant ce temps, la saison estivale approche avec ses pics de chaleur, d’où un usage accru des conditionnements d’air boulimiques en énergie. Aussi, selon les prévisions d’un panel du gouvernement japonais, le fournisseur d’électricité de la région du centre-ouest, Kansai Electric Power, pourrait avoir du mal à satisfaire la demande en août. Surtout, lorsqu’on note que cette région renferme les grandes villes d’Osaka, Kyoto et Kobe. Selon les estimations faites, le fournisseur électrique sera en manque d’à peu près 15 %. Prévoyant, le gouvernement entend donc réduire de 20 % la consommation électrique de cette région ; ce, par rapport aux niveaux atteints en 2010 et pour éviter l’embarras des délestages.

A présent, il faudra faire toute une sensibilisation auprès des ménages et des entreprises de la région du Kansai. Une tâche assez difficile car ceux-ci peuvent déplorer une certaine discrimination par rapport aux autres régions japonaises. Décidément, la catastrophe de Fukushima ne cesse d’avoir des retombées.

 
 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*