Afrique du Sud-Justice : La poursuite contre le fils de Zuma provisoirement suspendue

La justice sud-africaine a décidé jeudi, d’abandonner provisoirement les accusations de corruption dont fait l’objet Duduzane Zuma, un des fils de l’ex-président sud-africain, Jacob Zuma, lui-même impliqué dans de nombreux scandales financiers et de corruption.

En juillet dernier, le fils de l’ancien président sud-africain avait été inculpé suite à un scandale lié à la fratrie des businessmen Gupta. Plus précisément, Duduzane Zuma est soupçonné d’avoir pris part en octobre 2015, à une réunion au cours de laquelle Ajay Gupta, un des membres de la sulfureuse famille d’hommes d’affaires sud-africaine d’origine hindoue, avait proposé à Jonas Mcebisi, vice-ministre sud-africain des Finances à l’époque, de prendre carrément la tête de ce département.

M.Mcebisi a assuré sous serment que ce poste lui avait été proposé en contrepartie de son obéissance aux consignes des Gupta et d’une somme de 600 millions de rands (42 millions de dollars). Il est à noter que cette allégation a été rejetée en bloc par Ajay Gupta.

Quoi qu’il en soit, « le parquet a décidé d’abandonner provisoirement les charges contre Duduzane Zuma car l’un des témoins-clé dans le dossier (Jonas Mcebisi) dépose actuellement sous serment» devant une commission judiciaire d’enquête sur la corruption, a confié à la presse une porte-parole du ministère public, Mme Phindi Low.

Effectivement, Mcebisi a été invité à témoigner une fois de plus devant la «commission Zondo», qui travaille depuis des mois sur les scandales de corruption pendant les mandats de Jacob Zuma (2009 – 2018), a ajouté la même source. « Le procureur a jugé que les charges devaient être abandonnées le temps que la procédure soit finalisée», a précisé Mme Low.

Andreï Touabovitch

Partager