Egypte : Exécutions par pendaison de neuf présumés auteurs de l’assassinat du procureur Barakat

Neuf hommes condamnés à mort pour l’assassinat du Procurent général égyptien en 2015 au Caire ont été pendus mercredi, ont rapporté des sources sécuritaire et judiciaire égyptiennes.

La Cour de cassation avait confirmé le 25 novembre dernier la peine capitale prononcée à l’encontre de ces neuf personnes impliquées dans l’assassinat de Hicham Barakat. Ce plus haut magistrat du parquet égyptien avait trouvé la mort lors de l’explosion d’une voiture piégée au passage de son convoi au Caire.

Diverses organisations de défense des droits de l’Homme avaient demandé mardi au gouvernement égyptien de renoncer à ces mises à mort. «Exécuter des prisonniers ou condamner des personnes sur la base d’aveux extorqués sous la torture ne constitue pas une justice», avait notamment affirmé Amnesty International dans un communiqué.

La même ONG a indiqué que, sans compter les neuf mises à mort de mercredi, au moins six autres personnes ont été exécutées sur le sol égyptien en 2019 «après des procès entachés d’allégations de torture».

Il est à noter que l’attentat contre le Procureur Barakat n’avait pas été revendiqué mais les forces de l’ordre ont annoncé, par la suite, l’arrestation de membres de la confrérie des Frères musulmans, considérée en Egypte comme une organisation «terroriste».

De son vivant, Hicham Barakat avait ordonné de faire comparaître devant les cours et tribunaux de milliers de membres de la confrérie des Frères musulmans ainsi que des sympathisants de l’ex-chef d’Etat égyptien Mohamed Morsi, évincé par l’armée en 2013.

Andreï Touabovitch

Partager