La CEDEAO fait un nouveau pas vers sa monnaie unique

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) s’active pour réaliser son projet d’avoir une monnaie unique pour ses Etats membres à l’horizon 2020. Une réunion des ministres et gouverneurs des banques centrales des pays de l’Espace a encore planché sur le sujet le 17 et 18 juin derniers à Abidjan.

Il ressort de cette réunion que la monnaie unique de la CEDEAO qui va remplacer le franc CFA, devrait s’appeler «ECO». Les ministres ont plébiscité cette appellation parmi tant d’autres proposés à l’issue d’un appel international à proposition. Mais ils ne sont pas encore parvenus à choisi un icone pour cette monnaie, également soumis à proposition internationale.

A Abidjan, les ministres et gouverneurs de banques centrales ont également convenu que cette prochaine monnaie unique serait gérée par une banque centrale, qui prendra une forme fédérale.

Le régime de change retenu sera flexible avec un ciblage de l’inflation globale comme cadre de politique monétaire. Les États de la CEDEAO devront alors mettre en œuvre des mesures et des réformes pour s’acheminer vers une convergence macro-économique, qui conditionnera la création d’une monnaie unique crédible. Ils ont jusqu’au 29 octobre pour transmettre à la Commission de la CEDEAO leurs programmes pluriannuels de convergence pour la période 2020-2024.

Egalement en quête d’autonomie monétaire, la Communauté économique des Etats de l’Afrique Centrale (CEMAC), dont les pays utilisent aussi le franc CFA, ont lancé en avril, un appel d’offre pour l’acquisition de matériel qui leur permettait d’assurer elle-même, la production de ses signes monétaires. Le franc CFA est jusqu’à maintenant produit en France, à qui les pays utilisateurs paient des redevances. L’appel d’offre de la CEMAC expire le 1er juillet 2019.

Andreï Touabovitch

Partager