Toute notre solidarité avec El Fadel Breika et sa famille

Il n’est pas sans savoir que l’opposant au Polisario El Fadel Breika est toujours détenu dans les camps de Tindouf. Ceci a fait protester et indigné  à la fois l’opinion publique internationale, nos séquestrés dans les camps de Tindouf et la population marocaine dans son ensemble.

A noter que les services des mercenaires du Polisario sont allés jusqu’à diffuser des photos intimes de son épouse pour faire  pression psychologique sur lui et porter atteinte à sa dignité, sa réputation et son militantisme. Ceci a généré des manifestations de solidarité, au niveau de Rabouni, violemment réprimées par les renégats. 

Il est impossible de se taire face à ces agissements inhumains à l’encontre de ce militant et de sa famille. Ces comportements ignobles vont à l’encontre de la liberté des droits et d’expression, et constituent même un crime. 

Des militants sahraouis des droits humains ont exprimé leur rejet et leur vif dégoût pour ces actes ignobles qui ne respectent aucunement la fierté sahraouie et sa culture. A mon tour, je ne peux qu’exprimer ma solidarité totale avec cet opposant ainsi que ses camarades détenus dans les prisons de Tindouf. Je considère aussi que ce qu’a subi ce militant et son épouse est une violation flagrante des droits humains.

Toutes les organisations internationales des droits humains se doivent de demander l’ouverture d’une enquête vis à vis de ce crime abject. 

Enfin, je lance un appel à tous les défenseurs des droits de l’Homme pour exprimer leur entière solidarité avec El Fadel Breika , son épouse ainsi que les autres militants, face à ce qu’ils ont subi comme comportements inhumains. Il s’avère qu’il est  temps de faire des disparus et des séquestrés de Tindouf une affaire de droits humains de la même ampleur que celle pour nos combats concernant les droits humains à l’échelle universelle.

Mustapha MERIZAK