Le président de la Colombie condamne le recrutement des mineurs par les groupes armés 

Le président Iván Duque, a condamné le recrutement des mineurs par les groupes armés illégaux qui les utilisent comme « boucliers humains », faisant allusion aux huit enfants morts en septembre dans une opération militaire contre des dissidents de la guérilla dissoute des Farc dans le département de Caqueta (sud).

M. Duque a tenu ces propos lors d’une cérémonie de promotion de la police organisée à Bogotá, en présence du nouveau ministre de la Défense par intérim, le général Luis Fernando Navarro.

La mort des huit enfants a été révélée par le sénateur Roy Barreras lors d’un débat sur une motion de censure contre le ministre de la Défense, Guillermo Botero, acculé à la démission mercredi.

Lors de cette cérémonie, Duque a tenu à rendre hommage au ministre démissionnaire en dépit des soupçons qui planent sur lui en raison de sa responsabilité dans le massacre des huit enfants qui a suscité une profonde émotion à travers le pays.

 

Andreï Touabovitch

Partager