Chine : son deuxième porte-avions en service

La Chine a admis mardi au service actif son deuxième porte-avions, le premier de conception entièrement chinoise, dans un contexte de rivalité avec les Etats-Unis en Asie-Pacifique, a indiqué la télévision publique CCTV.

L’intégration officielle aux forces chinoises du bâtiment, nommé « Shandong », a été acté lors d’une cérémonie dans une base navale de l’île de Hainan (sud), en présence du président chinois Xi Jinping, qui a parcouru le pont du navire.

La cérémonie s’est déroulée en présence d’environ 5.000 membres de la marine et d’ouvriers, qui ont chanté l’hymne national en assistant à la levée du drapeau chinois, a indiqué CCTV sur son site internet.

Ce second porte-avions, connu jusqu’à présent sous le nom « Type-001A » et mis à flot en 2017, est à propulsion classique (et non nucléaire) et peut embarquer environ une quarantaine d’avions, selon des experts.

La mise en service du deuxième porte-avions intervient à l’heure où la Pékin affirme avec davantage de fermeté depuis ces dernières années ses prétentions territoriales en mer de Chine méridionale.

Avec deux porte-avions en service, la Chine reste très loin derrière les Etats-Unis (11), mais dépasse la Russie (1), la France (1), l’Inde (1) et le Royaume-Uni (1), selon le centre de réflexion britannique International Institute for Strategic Studies (IISS).

Andreï Touabovitch

Partager