Etats-Unis : Trump devient le troisième président américain mis en accusation

Le président américain, Donald Trump a été mis en accusation dans la soirée de mercredi, suite à un vote au Congrès, qui s’est prononcé en faveur de sa destitution pour «abus de pouvoir».

La Chambre des représentants a voté pour l’«impeachment» du président Trump par 230 voix contre 197. A présent, c’est au Sénat de se prononcer sur le sort du milliardaire, fort probablement en janvier prochain.

Majoritaires au niveau de la chambre haute, les républicains sont déterminés à acquitter le président américain. Ce dernier «a confiance dans le Sénat pour rétablir l’ordre», a d’ailleurs assuré la Maison Blanche.

Avant Donald Trump, seuls deux autres de ses prédécesseurs ont connu pareil affront. Il s’agit d’Andrew Johnson en 1868 et de Bill Clinton en 1998. En 1974, Richard Nixon avait choisi de démissionner avant de faire l’objet d’un impeachment suite au scandale du Watergate.

En réaction, le président Trump qui était en plein meeting de campagne à Battle Creek, dans le Michigan, à près de 1.000 km de Washington, a accusé les démocrates de tenter «d’annuler le vote de dizaines de millions d’Américains».

Andreï Touabovitch

Partager