Etats-Unis : La Cour suprême donne son feu vert à un durcissement de la politique migratoire

La Cour suprême américaine a autorisé lundi l’administration Trump à refuser de délivrer un titre de séjour à tout migrant qu’elle juge pouvant devenir une «charge» pour le gouvernement fédéral, en jouissant d’aides sociales.

Cette résolution a été votée à cinq voix des juges conservateurs de la Cour suprême contre quatre de leurs homologues progressistes. Il est à noter qu’elle est provisoire en attendant que le dossier soit étudié en profondeur.

Les Etats du Connecticut, du Vermont ainsi que la ville de New York et divers organismes de la société civile américaine avaient saisi la justice afin d’empêcher l’application de cette directive. L’administration a demandé à la plus haute juridiction de lever ces injonctions sans pour autant attendre qu’une cour d’appel de New York tranche sur le fond. Ce jugement est attendu pour février.

Suivant cette résolution, les agents de l’immigration pourront considérer nombre de critères dont l’âge, la maîtrise de l’anglais, le niveau scolaire et la santé pour conclure si un migrant peut devenir une « charge » pour le gouvernement américain. 

Les 22 millions d’étrangers établis aux Etats-Unis pourraient être touchés par cette directive qui affecterait particulièrement les latino-américains occupant, en grande partie, des postes sous-payés.

Francis Shwarz

Francis Shwarz

ancien Senior Consultant spécialisé dans les questions de stratégie économique au sein de la société Boston Consulting Group (BCG), et ancien manager au sein du groupe spécialisé dans les services pétroliers Schlumberger. en savoir plus