Royaume-Uni : première participation de Total dans un projet d’éolien en mer

Le groupe français pétrolier et gazier Total a annoncé hier jeudi la conclusion d’un accord avec le développeur Simply Blue Energy, spécialiste britannique des énergies marines renouvelables, pour acquérir une participation de 80% dans le projet d’éolien flottant Erebus situé en mer Celtique, au Pays de Galles. 

Total a indiqué dans son communiqué que ce projet sera implanté dans une zone où la profondeur d’eau est de 70 mètres. Simply Blue Energy et Total visent une mise en service au milieu des années 2020. Les deux sociétés seront associées dans la co-entreprise Blue Gem Wind. 

Total n’a précisé le montant de cet investissement dans Erebus, qui doit offrir à terme une capacité de 96 megawatts. Le nombre d’éoliennes n’est pas encore connu puisqu’il dépendra du type de turbines utilisées, mais l’ordre de grandeur peut osciller entre sept et dix turbines selon une porte-parole de Total. 

Le groupe français a annoncé prévoir d’investir jusqu’à 2 milliards de dollars par an pour se développer dans les activités de production d’énergie à faible intensité en carbone. Il met en avant le fait que la technologie de l’éolien flottant « présente un vaste potentiel, puisqu’elle permet d’accéder à des sites plus éloignés des côtes, avec un moindre impact paysager, et de tirer parti de ressources de vent plus importantes ». 

Le Royaume-Uni est le premier marché mondial de l’éolien offshore et Total se veut l’un des prmeiers acteurs à prendre positions sur cette technologie dans le pays. Selon son président-Directeur Général Patrick Pouyanné, le groupe a l’ambition de contribuer au développement des éenrgies renouvelables dans le monde.

Andreï Touabovitch