Etats-Unis : L’accusatrice de Biden l’appelle à se retirer de la course à la Maison Blanche

Joe Biden doit se retirer de la course à la magistrature suprême aux Etats-Unis, a estimé jeudi Tara Reade, la femme qui l’accuse d’agression sexuelle en 1993. 

Le démocrate est presque certain d’être investi par sa formation politique en perspective de l’élection présidentielle de novembre.

Tara Reade a lancé cet appel six jours après que l’ancien vice-président américain ait réagi pour la première fois de façon publique à ses accusations, les niant en bloc. 

Lors d’une interview accordée à la journaliste Megyn Kelly, celle qui se présente comme victime de Joe Biden lui demande de se retirer de la course à la Maison Blanche et d’assumer ses actes. 

« J’aimerais qu’il le fasse, mais il ne le fera pas », a-t-elle déclaré, suivant des extraits vidéos de cet entretien postés sur le réseau social Twitter.

En réaction aux propos de Tara Reade, la vice-directrice de campagne de Joe Biden, Kate Bedingfield, a affirmé que « de plus en plus d’incohérences émergent » de l’histoire relatée par l’accusatrice.

Tara Reade était l’assistante de Joe Biden, de décembre 1992 à août 1993, lorsque qu’il était sénateur. Elle l’accuse aujourd’hui d’agression sexuelle.

Francis Shwarz

Francis Shwarz

ancien Senior Consultant spécialisé dans les questions de stratégie économique au sein de la société Boston Consulting Group (BCG), et ancien manager au sein du groupe spécialisé dans les services pétroliers Schlumberger. en savoir plus

Partager