Coronavirus : Un prêt d’Israël à l’Autorité palestinienne pour compenser ses pertes de revenus

Israël va transférer environ 210 millions d’euros à l’Autorité palestinienne pour compenser la perte de ses revenus provoquée par la crise sanitaire liée à la pandémie du coronavirus. 

Un responsable israélien, sous couvert de l’anonymat, a confié lundi à l’AFP que le versement de la somme sera étalé sur quatre mois à partir du début du mois de juin, ajoutant que le ministère des Finances palestinien a demandé le prêt le mois dernier et celui-ci a été approuvé par les services de sécurité israéliens. 

Engagés dans un bras de fer financier sur le paiement d’allocations aux familles de détenus palestiniens, les deux parties sont parvenues à un accord. 

Pendant quatre mois, entre juin et septembre, Israël complètera si besoin les taxes douanières palestiniennes. Lorsqu’elles sont inférieures à environ 130.000 euros, Israël apportera un complément mensuel, dans la limite des 210 millions d’euros sur l’ensemble de la période. 

A cause de la crise du coronavirus, l’Autorité palestinienne a vu diminuer de près de près de 30% en avril, ses recettes fiscales qui sont habituellement de l’ordre d’environ 200 millions d’euros par mois. 

Si, comme beaucoup le redoutent d’ici la fin du Ramadan, ces revenus passent sous le seuil critique des 500 millions de shekels, soit un peu plus de 130.000 euros, le gouvernement palestinien n’aura plus les moyens de soutenir l’économie palestinienne dans cette période de crise. 

Andreï Touabovitch

Partager