Manifestations aux Etats-Unis : le chef du Pentagone opposé au déploiement des forces armées

Le ministre américain de la Défense, Mark Esper, a déclaré mercredi ne pas vouloir déployer les forces armées sur le sol américain, alors que les protestations contre le racisme continuent aux Etats-Unis suite au décès de George Floyd, étouffé lors de son arrestation par la police.

Le patron du Pentagone a clairement affiché son désaccord avec le président américain, Donald Trump, en affirmant ne pas souhaiter un déploiement de l’armée dans les principales villes du pays pour contenir les manifestations contre le racisme et les bavures policières.

La situation demeure tendue aux Etats-Unis, certains protestataires continuant à enfreindre le couvre-feu. Néanmoins, la nuit de mardi à mercredi a été plus paisible, avec juste des actes isolés de pillages à la suite d’une journée d’importantes manifestations pacifiques.

Rappelons que le chef d’Etat américain avait menacé lundi de déployer les forces armées « pour régler rapidement le problème », alors que des émeutes avaient eu lieu au cours de la même journée dans diverses villes. En réaction, l’opposition avait dénoncé une dérive autocratique du milliardaire.

« Je ne suis pas favorable à décréter l’état d’insurrection », a assuré mercredi M. Esper. Il est à noter que ce régime d’exception habiliterait le président Trump à ordonner le déploiement des troupes face aux protestataires, et non des réservistes de la Garde nationale comme présentement.

Francis Shwarz

Francis Shwarz

ancien Senior Consultant spécialisé dans les questions de stratégie économique au sein de la société Boston Consulting Group (BCG), et ancien manager au sein du groupe spécialisé dans les services pétroliers Schlumberger. en savoir plus

Partager