Russie : hausse de l’impôt sur les hauts revenus pour faire face à la crise économique à venir

Le président russe Vladimir Poutine a annoncé dans une allocution télévisée hier mardi des mesures de soutien supplémentaires pour faire face à la profonde crise économique à venir une hausse de l’impôt sur les hauts revenus. 

Les revenus supérieurs à 5 millions de roubles (64 240 euros au taux actuel) seront imposés à 15% dès 2021. Cette réforme de l’impôt sur le revenu, qui est une des principales sources de financement du budget fédéral, devrait rapporter quelque 60 milliards de roubles supplémentaires. 

Le président russe n’a pas manquer de préciser que cette somme serait utilisée pour soigner les enfants avec des maladies rares. Vladimir Poutine a aussi prolongé et annoncé de nouvelles subventions et aides aux familles et entreprises frappées par les conséquences économiques de la pandémie. 

Cette mesure met un terme au taux d’imposition unique de 13% dont la Russie était si fière. Introduit en 2001, l’impôt unique sur le revenu était une des réformes clés du premier mandat de Vladimir Poutine qui a déclaré qu’il « a permis de sortir les salaires et les revenus de l’ombre, de simplifier et de rendre compréhensible l’administration fiscale ». Mais sa modification est abordée régulièrement depuis plusieurs années, l’hypothèse de l’effacer ou de la baisser pour les faibles revenus ayant été évoquée. 

Bien que le président russe ait précisé que cette mesure était liée au « sérieux défi pour la Russie » que sont les conséquences économiques de la pandémie du Covid-19, qui a touché 599 705 personnes pour 8 359 morts, la hausse de l’impôt sur les hauts revenus intervient également à une semaine d’un référendum constitutionnel devant lui permettre de se maintenir au pouvoir au-delà de 2024.

Andreï Touabovitch