USA : Une personne tuée lors d’une manifestation antiraciste à Portland

Une personne a été tuée par balles samedi à Portland, dans le nord-ouest du territoire américain, lors d’affrontements entre des protestataires antiracistes et des supporters du président Donald Trump.

Depuis la mort par asphyxie du Noir Américain George Floyd en mai dernier, Portland est le théâtre de protestations quotidiennes contre les bavures de la police et des forces de l’ordre aux Etats-Unis. 

Ces manifestations ont connu un regain d’intensité après qu’un autre Noir Américain, Jacob Blake, ait été gravement blessé par balles le 23 août dernier par un agent de la police de Kenosha dans le Wisconsin.

Des centaines de partisans du chef de l’Etat américain, Donald Trump, se sont rassemblés samedi à Portland, ville dans laquelle ils ont circulé à bord de leurs voitures. Au centre-ville se trouvaient des protestataires du mouvement Black lives Matter. La rencontre de ces deux camps a occasionné, entre autres, des heurts, des échanges d’injures et des jets de bombes lacrymogènes, d’après des images et des vidéos amateurs.

D’après le rapport des forces de l’ordre locales, « des violences entre manifestants et contre-manifestants » sont survenues et des agents de la police sont «intervenus et ont procédé dans certains cas à des arrestations». 

Pour ce qui est de la personne tuée, le communiqué de la police précise que des agents de police « ont entendu des tirs venant du quartier … et ont trouvé sur place une victime touchée par balle à la poitrine ». Les coups de feu mortels ont eu lieu vers 20h45 dans le centre-ville, a déclaré la police, précisant qu’une enquête pour homicide a été ouverte.

Les circonstances de ce décès demeurent non élucidées. D’après les images, la personne morte était couverte d’une casquette «Patriot Prayer», un mouvement local d’extrême-droite qui s’oppose aux protestations antiracistes qui ont lieu dans cette ville de l’Oregon depuis trois mois.

Andreï Touabovitch